Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 19:45
Q (Desmond Llewelyn) dans la saga James Bond

Q (Desmond Llewelyn) dans la saga James Bond

Après avoir mis en garde les correcteurs de France et de Navarre contre les dangers que recèlent les copies d’examen, Dichotome, contributeur occasionnel du blog, revient pour partager avec nous sa longue expérience de surveillances d’amphithéâtres bondés. Il expose à cette occasion les techniques les plus scandaleuses de triche employées en examen, toutes tirées de la réalité.

Surveillants, soyez attentifs : ces techniques pourraient être utilisées contre vous (avec un taux de succès relativement faible). Etudiants, ne soyez pas dupes : les surveillants vous voient.  Ne tentez pas de reproduire ces expériences dans vos universités. Vous n'y gagneriez qu'un aller-simple vers le conseil de discipline.

***

Dany O. n’était pas le meilleur étudiant qu’avait eu Raoul Valoche en TD cette année-là. Aussi quelle ne fut pas sa surprise quand il découvrit que tous les membres de son groupe de cancres avaient passé la première année de droit avec brio. Confiant dans la portée salvatrice du sermon prononcé lors de son dernier TD, Raoul termina la réunion de délibération annuelle un sourire aux lèvres. « Papa sera fier de moi » se gargarisa-t-il tout bas.

***

« Pour réussir un braquage, il faut une bonne équipe et la complicité du système ».

Hervé V, leva les yeux du dernier article du Doyen Vernasi-Paquet. A une table voisine, une quinzaine d’étudiants, écoutaient religieusement l’un de leurs camarades. Ce dernier savourait l’effet de sa petite phrase en dégustant un volluto. Hervé allait reprendre sa lecture quand le jeune homme reprit.

« On les a mystifiés à l’université. Tous reçus, et avec mention. Quand je pense qu’il y a des étudiants suffisamment cons pour passer leur partiel honnêtement… ».

Délaissant Vernasi-Paquet et son célèbre exemple de la selle de poney ornée de plume, Hervé laissa le fiel de Dany O. couler sirupeusement dans ses trompes d’eustache pendant que le jeune homme déballait devant l’assemblée de ses petits camarades les trucs et astuces de chacun des membres de la bande.

  1. L’artisan

- Le moine copiste : Si l’enluminure est tout un art, il faut savoir écrire petit et de façon condensée pour faire tenir tout son cours sur une feuille de papier. L’écolo est une version écologiquement responsable du moine copiste. Il récupère ses brouillons des partiels antérieurs pour une nouvelle utilisation. Attention à l’effet Valérie Damidot : une page rose dans des brouillons bleus, c’est la faute de goût assurée. 

- R.I.P perd : Hommage à Grotius, c’est une trahison de l’histoire juridique que de vouloir sanctionner le propriétaire d’un Code annoté. « Les étudiants ayant glosé toute l’année, se trouveraient fort dépourvus une fois le partiel venu, si à leur côté ne se trouvait pas un code annoté ». Fable de l’Université de R. Obinet.

- L’A. REY ponse : Comme son camarade R.I.P perd, le propriétaire d’un dictionnaire annoté mérite le plus grand respect pour sa fidélité aux glossateurs. Attention à l’effet Gutenberg : si certains poussent le vice jusqu’à imprimer en langue étrangère des pages de ces fameux dictionnaires, tout le monde n’est pas relieur.  

  1. Le geek

- 00/20 :  Rien que pour ses yeux, comme le célèbre 007, il se sert de sa montre connectée pour accéder au net. Son bracelet devient un Goldeneye capable de tout trouver car le cours ne suffit pas. Attention, toutefois, tricher n’est pas jouer. Il faut faire gaffe au spectre de l’examinateur et vérifier les informations trouvées. Une mauvaise info et c’est meurs un autre jour… celui de la correction.

-  Le scientifique :  Il a toutes ses formules dans sa calculatrice. Si cette tenue de camouflage est compatible avec l’examen de compta ou de responsabilité civile (« c’est pour calculer le préjudice Monsieur »), elle l’est moins avec le cours de procédure civile.

- E.T : Il ne téléphone pas à la maison, mais garde son portable par devers lui pour communiquer avec un complice hors de la salle d’examen. Attention : Il ne faut pas confondre l’E.T qui viole l’Extra Territorialité de l’amphi et le moine copiste du 21e siècle qui se contente de recopier son cours dans son téléphone portable.

- 3h Chrono : Jack Bauer des temps modernes, il a un complice à l’extérieur qui lui dit tout par oreillette. Cette variété particulière de E.T. est aisément repérable en cas de port de couvre-chef ou d’écharpe au mois de juin. Il existe une variante religieuse de cette technique : la simple trinité (oreillette, couvre-chef, complice). Si le surveillant se montre un peu insistant, hurler à la discrimination est généralement une bonne idée… sauf si la supercherie est découverte.

  1. Le collabo

- Blabla triche : Le classique Blabla triche : ça papote, ça papote. Attention : Contrairement à une idée reçue cette technique de triche n’est pas l’apanage de la seule gente féminine.

- Le stylo magique : « On a mis cette feuille de pompe dans le capuchon de mon stylo à l’insu de mon plein gré » (Richard V. lors de son conseil de discipline).

- Le brouillon volant : Rien ne se perd, tout se transmet. Le brouillon de votre camarade de gauche ne fait pas exception... espérons qu’il était à jour de ses révisions. « Le fraudeur n’a besoin ni d’être savant, ni éclairé ; la transmission des cours ne peut être suspendue » (Antoine L.).

  1. Le stratège

- Le Parrain I : L’étudiant qui a préalablement caché son cours ou ses fiches de pompe dans les toilettes, se trouve pris de cystite chronique durant l’épreuve. Cette technique fonctionne également avec un portable caché dans la poche kangourou de son slip. Contrairement aux malfrats, les chargés de TD, fussent-ils turcs, hésitent à tripoter l’entre jambe de leur interlocuteur.

- Le Parrain II : Forme évoluée de « faux brouillon », la fausse copie est une technique de haut vol. Lors d’une première épreuve le candidat demande une deuxième copie double. Il demande aux correcteurs de ne pas déchirer sa première copie double le temps qu’il recopie ce qu’il a écrit dessus. En réalité, il continue de rédiger sur cette copie et garde la copie double vierge pour s’en faire un brouillon. Personne – ou presque –  ne vérifie les copies avant épreuve…  

- Ninpo… substitution : Des maitres du déguisement qui passent le partiel à votre place, c’est bien. Qu’ils soient dotés du Q.I. de Mike Ross, c’est mieux. 

- La copie fantôme : Il existe deux variantes de cette technique ancestrale : en TD, il faut venir à la fin du semestre avec ses copies et dire au chargé de TD qu’il nous a mis une meilleure note sur un devoir maison (copie qu’il n’a jamais corrigé, mais qui se souvient des copies ramassées lors de la deuxième séance ?). En partiel, il ne faut pas indiquer le bon nombre d’intercalaires et affirmer lors de la consultation des copies que ceux-ci ont été perdus pour réclamer 10 sur 20.

Cette technique est également nommée « zombie » lorsque l’étudiant n’est jamais venu en TD ou au partiel, mais qu’un camarade maitre nécromant signe les feuilles de présence à sa place.

  1. Le corrupteur

- Le TD de la tentation/Une proposition que tu ne peux pas refuser : Certain(e)s étudiant(e)s promettent à leur enseignant des faveurs sexuelles contre le sujet d’examen. Cette technique est toutefois fortement déconseillée. D’une part, il n’est pas sûr que vous soyez la personne du TD qui attire le plus physiquement votre enseignant. D’autre part, certains enseignants particulièrement vicieux pourrait accepter les dites faveurs et donner en contrepartie un faux sujet… #histoirevraiemaisobscuredesfacs

- La fuite BAC : Une tante, une cousine ou tout autre membre de la famille dans l’administration, c’est plutôt rassurant au moment de passer les examens. Trouver un fonctionnaire corruptible pour obtenir la modification de ses notes est également possible… .

- La Arnaud Allard : Pourquoi passer les partiels lorsqu’il suffit de modifier ses notes sur le serveur informatique de la fac. Il est également possible de se faire nommer ministre de la Justice pour obtenir le diplôme d’avocat, mais c’est plus rare.

« Mais une bonne équipe ne suffirait pas sans la complicité du système »,[1] reprit Dany après une courte pause.

- Docteur Mamour : Un médecin compatissant, c’est la certitude d’avoir un tiers temps. L’administration de la fac ne contrôle pas les certificats et ne procède à aucune contre visite. Une semaine de révision supplémentaire pour les galops, vite une visite aux urgences de l’hosto. « Avec un certificat, le partiel tu repasseras ».

- Diviser pour mieux régner : Ne passer en première session que les matières fondamentales et garder les petites matières pour le rattrapage, cela divise par deux le boulot et permet dans la majorité des facs d’obtenir une mention. « Egalité, égalité qu’il disait ».

 

***

« Tu sais papa, je crois que j’ai vraiment trouvé ma vocation. Je suis un Great Teacher maintenant ».

Hervé Valoche reposa son journal et regarda son fils avec un sourire indéfinissable.

« On peut planter des graines, les arroser de son savoir et en récolter les fruits… si l’on ne plante pas dans l’océan ».

 

[1] Un peu comme pour les cyclistes professionnels qui sont tous asthmatiques… voire pour certains cancéreux. Et après, des esprits chagrins refusent de voir dans le sport un moyen de surpasser ses limites.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Shana 25/06/2019 16:42

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. N"hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo). A bientôt.

Candice 05/03/2019 16:07

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

Soyez Les Bienvenus!

  • : Le Droit international expliqué à Raoul
  • : Blog destiné aux juristes en droit international, à leurs proches et aux curieux. Si vous parvenez à faire comprendre la clause de la nation la plus favorisée à votre maman grâce à ce blog, son objectif sera atteint. Animé par Valère Ndior, professeur de droit public à l'Université de Bretagne occidentale.
  • Contact

DI et fictions

DI et Fictions

the godfather movie-10643

Partie Une

Partie Deux

Voyez aussi le projet de recherche de l'ULB Droit international et Cinéma et ses analyses de films et séries (dir. Olivier Corten et François Dubuisson).

Contributeurs

Contributeurs

Ont contribué à ce blog, en leur nom propre ou sous pseudonyme :

Anne de T.
Brejon, Aude
Dichotome
Dufour, Geneviève
Ecudor, Henri
Freddy
Jeanne
Jo'
L'Auvergnate
Latty, Franck
Lauranne
Mael

Marie
Maurel, Raphaël

Rios, Jacobo
Rochas, Sabrin
Rousseau, Nicolas
Sakay, Jarod
Sébastien
Steeve
Stocri
Sur, Serge
Thibault
Thomas
Valoche, Hervé

 

Merci à tous ces enseignants, étudiants et amis du droit international !